top of page

Sculpter le bois, la matière et l'invisible...

Gratitude pour les soins soutenant dont je bénéficie.


Le 23 décembre dernier, une petite tribu a bravé les agendas de Noël et le froid pour célébrer le solstice aux côtés du feu, et des gestes ancestraux d'allumage du feu par friction....


Un doux souvenir, un beau cadeau, à la fois simple et puissant. Merci pour les témoignages touchants que j'ai reçus de cette journée.





Laisser notre corps sculpter le bois... et le bois nous sculpter...

La seconde journée dédiée aux gestes ancestraux sera cette fois dédiée à la sculpture au couteau, sur bois... Le 18 février, nous nous retrouvons dans la Drôme pour partager des temps de pratiques autour du bois, de la lame et de la sculpture... par ici.


Nous nous retrouverons aux portes de la dernière phase hivernale... nous sentirons le lien étroit qui nous lie aux arbres qui savent patienter en gardant leur sève précieuse dans leur système racinaire. Un moment particulièrement adapté à s'essayer à quelques gestes de taille, sans trop perturber le végétal.


Le premier dialogue se fera entre participants et arbres puisque nous partirons à la rencontre du végétal ligneux, des essences plus ou moins faciles à façonner, des branches, et du choix irrémédiable que nous contacterons au moment du prélèvement du morceau de bois !


Viendra ensuite, au coin du feu, les moments techniques de danse entre le bois, les différentes lames et vos inspirations...

Travail lent, simple, méditatif qui nous connecte au rythme de la terre et à nous-même. Les gestes épousent les nœuds, les courbes et les creux pour donner un objet unique imprégné de notre être profond.


Nous vivrons, ressentirons, comprendrons comment l'arbre nous sculpte intérieurement autant que nous le sculptons...






Comentarios


bottom of page