top of page

L'hiver, pour dormir ?

Gratitude pour tous ces petits passereaux qui viennent tout proche de ma fenêtre.


En ces jours de démarrage d'année, deux énergies semblent se percuter :


La reprise de la rentrée VERSUS l'invitation hivernale


Combien d'entre nous sont pris dans ce match?


Peut-être que certains ont choisi de tout stopper, de partir dans un chalet ou sur une plage exotique pour se reposer?

Et, d'autres, une majorité j'imagine, sont pris par la rentrée de janvier, la reprise du boulot, de l'école, la projection du printemps et déjà les projets estivaux qui toquent à la porte !


Le vendredi 26 janvier, en soirée, je vous propose une soirée-rencontre dédiée à une autre compréhension de l'hiver qui relie ces deux énergies ! Pour en savoir plus, c'est par là !




Ecouter le corps, se relier à la matière !

Cette soirée nous permettra d'envisager, humblement, comment construire des rituels singuliers adaptés à qui nous sommes et, toutefois, connectés à ce temps hivernal propice à la pause, la réflexion, la gestation.


Car, oui, toute la nature qui nous entoure nous propose cette tendance à une sorte de temps d'arrêt.

Ce temps de silence peut nous inviter à dormir et reposer notre corps, notre véhicule à qui nous devons tant ! Mais c'est aussi de ce silence que peut naître une petite musique, émergeant tout au fond de nous, celle de notre conscience.


Le repos du corps n'est peut-être pas fait pour "buller" passivement... J'ai la croyance qu'il est là pour nous permettre de nous concentrer sur ces éléments subtils qui émergent de notre intériorité.


Et, si on s'en remet aux trois grandes phases qui composent l'hiver, la première d'entre elle consiste à écrire la partition de nos résolutions : mettre des respirations, des soupirs, du rythme et des accords afin d’ harmoniser notre travail avec la pulsation de l’univers. 


Il n'est donc pas question de ne "rien faire", mais d'écouter ce qui est là... on peut même se projeter... en prenant garde de garder à l'esprit que nos projections, nos idées, toujours aussi géniales, évolueront et s'incarneront d'une autre manière, dans une autre forme, sans doute inattendue, à l'arrivée du printemps !


Finalement, la nature nous donne déjà la mesure... regardons par exemple la couche de glace qui se forme parfois et sous laquelle il y a bien de l'eau... cette glace est bien de l'eau dans un autre état... et, au printemps, elle sera de nouveau sous une autre forme. Mais comment savoir s'il y aura du débit, ou d'autres surprises à ce moment-là?

Tendons aussi l'oreille et, si vous y prêtez attention, vous capterez peut-être quelques chants d'oiseaux qui vous rappellent (déjà!) un petit air printanier. C'est comme si ces passereaux écrivaient leur partition et répétaient leurs futurs concerts !



Entraînements solo et compositions collectives...

La seconde phase de l'hiver nous entraîne dans une nouvelle énergie plus ou moins subtile... la danse ou la confrontation avec d'autres êtres qui, comme nous, se sont exercés pendant la première période !


La rencontre avec d'autres personnes va sans doute certaines frictions... et ce sera autant d'invitations à affiner le cadeau qui est en nous !

Ces frictions pourront faire naître une braise bien plus connectée à la vérité que nos petites projections individuelles pourtant nécessaires de la première période hivernale.


Pendant la soirée du 26 janvier, nous aborderons quelles postures nourrir pour créer des espaces fertiles pour aborder ces moments délicats de connexions avec les autres.


Ils nous permettront d'ajouter progressivement des voix, de nouveaux instruments pour créer une oeuvre plus collective... un moment de vérité où la rencontre nous permet de travailler la justesse de nos actions.


Dans cette phase hivernale, reliée à un printemps plus végétal, les ajustements territoriaux démarrent entre les animaux... ces affrontements, ces recherches d'équilibre sont ni plus ni moins que la future garantie de la santé de l'écosystème tout entier, la résultante du meilleur placement de chacun où chaque être aura sa juste place !



S'harmoniser avant le printemps...

Vient alors l'ultime phase hivernale... dans les contrées les plus froides, les alternances brutales de gel et de dégel sont encore bien présentes. Et sous les latitudes plus douces, les premières couleurs végétales nous régalent de leur éclat lumineux. Toute la Nature fait ses derniers réglages et joue avec la molette des contrastes !


C'est parfois avec un entrain, sans doute pas assez mesuré, que les plus enjoués d'entre nous se baignent pleinement dans cette nature qui vibre déjà, en avant-première, le retour du printemps. Les coups de fatigue et les petites affections ORL surviennent parfois après ces petits écarts de prudence : des rappels manifestes à honorer la connexion à l'énergie hivernale, même si elle est en train de clore.


Le printemps n'est pas encore là... et, dans beaucoup de secteurs, c'est parfois une phase très pluvieuse qui s'enclenche... comme pour nous inviter à un ultime nettoyage, un dernier rinçage !

Cette fameuse énergie de l'eau est comme partout, abondante : dans les cours d'eau, dans les flaques, ... et elle tombe du ciel, souvent abondamment.


Vendredi 26 janvier, nous évoquerons la particularité de cette phase où tout semble ne plus faire qu'un... l'écosystème, nos projets, nos élans, nos ressentis sont là, unifiés, dans les starting-bocks pour s'engager dans la nouvelle épreuve de l'année : le printemps !


Cette dernière phase hivernale est une invitation à l'harmonisation pour offrir au monde notre plus belle vibration. Ainsi, nous seront prêts à chanter avec le printemps et voir germer et fleurir les projets en accord avec notre âme.



Bienvenue à vous vendredi 26 janvier !

Pour en savoir plus, c'est par là !



Comments


bottom of page