top of page

Le printemps pour jardiner sa conscience...

Gratitude pour le chant du Merle qui résonne encore.



Année bissextile oblige, cette année, l'équinoxe de printemps a eu lieu dans la nuit du 19 au 20 mars, au petit matin...


Après la gestation hivernale, place à l'accouchement !

Sentez-vous le contraste entre ces énergies joyeuses et ces peines que nous traversons?


L'arrivée généreuse du soleil, les chants enjoués des oiseaux, les petites fleurs et la verdure sont bien trop réjouissantes pour que certains perçoivent la moindre difficulté de cette période pourtant si intense !

Vous en doutez?

Et bien, pensez aux 9 mois de grossesse d'une femme... et voyez-les comme une partie de l'hiver. Le printemps, l'équinoxe, c'est l'arrivée du bébé ! C'est donc très joyeux, certes, mais si vous êtes déjà maman (ou papa) vous savez que ce (rite de) passage est... une belle épreuve !


Le mercredi 17 avril, en soirée, je vous propose une soirée-rencontre dédiée à la compréhension des 3 grandes phases du printemps, cette belle saison qui permet la construction délicate nos projets,

la construction de soi...!

Pour participer à cette soirée, c'est par là !



Première phase du printemps : l'élan de vie...

Pendant la soirée du 17 avril, nous envisagerons différentes pratiques qui peuvent soutenir ce passage de l'arrivée du printemps. Qui d'entre nous se prépare véritablement à cette transition ?


La Nature, encore une fois, est une belle enseignante à cet endroit et à qui veut bien comprendre son fonctionnement.

Après avoir maintenu en terre et à l'abri du froid leur précieuse sève, l'énergie des végétaux revient à nouveau dans le monde aérien : les vaisseaux s'ouvrent à nouveau à l'intérieur des tiges, des troncs et des rosettes. Mais tout cela se passe à l'intérieur de la plante, sans même que nous puissions le constater. Ce sont ces mêmes vaisseaux qui permettront aux nutriments et à l'eau d'être transportés par la sève et qui feront émerger quelques semaines plus tard l'éclosion des bourgeons...


Pour nous, humains, comment accueillir cet élan de vie "invisible", subtil qui s'installe doucement mais sûrement en nous et autour de nous ?

Les coups de fatigues et les affections (toux, etc.) des uns et des autres sont parmi les manifestations corporelles de ce grand besoin d'accueillir comme il se doit cet élan de vie, cette germination qui s'opère en nous...



Seconde phase du printemps : comment prendre soin de l'élan de vie...

Souvent, pendant ces premiers temps de printemps, il est courant de sentir une énergie très forte, un peu comme celle de la sève qui pousse à l'émergence des bourgeons !


Dans le monde animal, les instincts sont réveillés et bien à l'oeuvre : les chants d'oiseaux sont plus conséquents... en les entendant, on contacte facilement une joie intérieure. Mais n'oublions pas que ces chants sont la manifestation de ce réveil printanier. Et, dans les faits, les oiseaux sont affairés à délimiter leurs territoires, à parader et à construire leur nid... cette alcôve qui va pouvoir accueillir délicatement ce beau projet : la naissance des oisillons !


Souvent, à cette époque de l'année, c'est un peu l'effervescence... les chants des oiseaux, l'ensoleillement, les pics de température... nourrissent ce feu en nous, cet élan fougueux de réaliser ! Mais, les giboulées, les coups de froids et les écarts de températures nous conduisent à retourner dans notre tanière : il n'est pas encore le temps de réaliser ou de décider... c'est le moment de prendre soin du contenant qui accueillera (peut-être) nos projets ou les premières étapes qui lui permettront de grandir !



Troisième et dernière phase du printemps : le temps de la curiosité et des explorations !

Après avoir senti l'énergie monter en nous, après avoir préparé le contenant sécurisé et douillet qui permet l'arrivée des premières manifestations du projet, c'est le temps de la sortie de la tanière...


Dans cette dernière phase, au jardin, tout est alors possible... les jardiniers calmes et expérimentés le savent : il n'y a plus de risque de coups de froid : nous sommes après les fameux Saints de Glace voire la Sainte-Sophie pour les régions les plus fraîches.


Dans le monde animal, les oisillons, les petits sortent du nid... il y a le plaisir de l'exploration et des nouvelles sensations. Mais il y a aussi les épreuves qui vont avec : les prédations, les dangers inhérents à cette envie de découvrir le monde comme pour mieux l'appréhender.


Pour nous, on pourrait dire que cette période s'apparente au démarrage de la conscience... à son émergence. Éprouver nos êtres, nos projets, ressentir des difficultés dans la matière, vivre des moments exaltants de réussite... tout cela va nous faire goûter aux premières prises de conscience en lien avec nos projets... un bon moyen d'aller pleinement et sereinement vers l'été, cette saison de la pleine réalisation.


Maintenant que vous avez une idée de ces 3 belles énergies printanières,

bienvenue à vous mercredi 17 avril pour évoquer ensemble comment construire des rituels personnels pour accueillir le potentiel de ces énergies qui nous accompagnent !

Pour participer à cette soirée, c'est par là !




Comentários


bottom of page