top of page

Le conte, le processus créatif et la transmission

Gratitude pour ces temps intenses qui précèdent l'équinoxe de printemps...


Vous souvenez-vous de votre enfance? et de votre appétence à construire, à dessiner, à colorier, à faire des cabanes, à chantonner, à imaginer des scénarios pour vos personnages de légos ou vos figurines...


Le processus créatif fait partie intégrante de l'apprentissage.


Enfants, adolescents, adultes... humains en général, nous avons tous ce pouvoir créateur en nous. Pour certains, il est parfois brimé par des fausses-croyances ou, au contraire, exacerbé au point que chaque jour, chaque instant puisse être relié à la création.


Dans l'acte de création, je vois comme le désir de notre essence, de notre âme qui cherche à se manifester dans la matière à travers notre corps !


En mai 2024, avec Pamella, nous proposons un stage de 5 jours dédié à ce processus créatif notamment par l'art du conte. pour en savoir plus.




Prendre conscience en douceur de son rapport au monde...

Autre point essentiel relié à l'apprentissage : partager son expérience, la verbaliser ! Pour intégrer nos expériences au plus profond de nous, il est fondamental de les vivre pleinement PUIS de les raconter à un public entièrement à l'écoute.


De nos jours, il est important de donner ses espaces de partages aux enfants que nous côtoyons. Ainsi, chacun d'eux peut sentir que ses expériences (ses travaux de recherche !) sont légitimes et essentiels. Il n'y a rien de pire que de ne pas trouver une écoute bienveillante et empathique aux histoires des expériences que nous vivons. Ces non-écoutes éteignent peu à peu la curiosité et l'estime de soi.


Au travers de l'intérêt et des questions qu'ils vont recevoir des adultes qui les écoutent, les enfants vont se sentir pousser des ailes pour continuer leurs apprentissages !

Le partage d'histoire permet donc l'intégration mais aussi l'envie de poursuivre et d'approfondir l'expérience ... La curiosité, la persévérance et les passions sont alors nourries par cette danse entre expériences, partages d'histoires et questions.


Selon les centres d'intérêts que nous avons, ou même la manière dont nous allons rapporter notre expérience, à force de raconter et d'être écouté, nous allons cultiver la confiance dans notre rapport au monde.


S'inspirer de la rencontre entre "notre nature personnelle" et la nature sauvage

Si vous avez déjà entendu la même histoire contée par des personnes différentes, vous avez sans doute remarqué qu'avec un récit identique, les conteurs ne nous font pas vivre la même chose.


Dans le stage que nous proposons avec Pamella (infos), nous avons à cœur de prendre appui sur les expériences vécues par les participants dans la nature. Chacun d'entre eux sera soutenu dans sa créativité par des pratiques connectives avec la nature sauvage. Ces expériences seront précieuses dans le processus créatif : elles sauront faire échos avec le rapport au monde de chacun et ainsi faire naître l'inspiration chez tous les participants.


Puis vient ensuite le temps d'accoucher d'un bébé-histoire : véritable résultante entre la personne, sa connexion singulière et ce que la Nature lui proposera.



Un yoga relationnel au service du processus créatif personnel


Après avoir vécu des expériences,

après les avoir raconté,

après que ces petites histoires aient fait écho en nous,

nous pouvons être en contact avec la base du conte à venir.


Et il nous faut alors entrer dans une nouvelle phase qui va consister à épaissir le contenu et la forme du conte, détailler les étapes, les personnages, et, surtout comment nous allons personnellement incarner ce conte !

Cette seconde phase est souvent considérée, à tort, comme plus simple que la première étape reliée à l'inspiration qui va nous mettre en contact avec "le cœur du conte".


La phase d'assimilation, d'appropriation et de personnification du conte prend souvent un bon temps : des essais, des erreurs, des retours de l'équipe qui nous soutient. Dans notre stage, nous allons utiliser un outil de conscience collective, le miroitement de l'âme : c'est un yoga relationnel qui va permettre à chacun de sentir rapidement et avec beaucoup de justesse ses grandes qualités, ses besoins mais aussi ses limites.


Le miroitement permet donc, dans ce contexte, de soutenir l'aboutissement du processus créatif et, aussi, soulignons-le, les moments de doute qui nous proposent parfois d'abandonner tant l'épreuve peut sembler rude.


En vivant l'ensemble des étapes de création du conte et en sentant la puissance du soutien du miroitement dans ce processus initiatique, chaque participant pourra faire les liens avec sa posture de personne engagée dans la transmission.


Avoir pleinement conscience de ces étapes et utiliser ce yoga relationnel dans vos transmissions soutiendra les initiations et les éveils des publics que vous accompagnez déjà ou que vous accompagnerez ensuite : Ou comment votre propre initiation guidera les initiations que vous soutenez !











Σχόλια


bottom of page